Dans Tokyo sévit des créatures abominable mangeant les humains, on les appeles les ghouls, serez-vous une de ces ghouls ou rejoindrez-vous le CCG Anti-ghoul.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oublions un instant nos origines, parlons mode ! Ft Sayu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiko Suzuki
Admine Aiko Branchée ♦ Inspectrice de 2ème classe
avatar

Puf : Paillette, Suzu, Aiko, Scinti, Ardou
Messages : 51
Date d'inscription : 21/08/2016
Localisation : Dans l'espace 8)

Feuille de personnage
Classe: 2ème classe
Physique & Caractère:
Surnom & Masque:

MessageSujet: Oublions un instant nos origines, parlons mode ! Ft Sayu   Sam 27 Aoû - 13:54

Oublions un instant nos origines, parlons mode !
Aiko Suzuki & Hasumi Sayuri

Tic, tac, tic, tac… Le cliquetis d'une horloge rose coquête résonne dans une chambre rose. Une jeune femme est allongée sur… hein ? Une jeune femme est allongée par terre ! Tiens, elle ouvre les yeux… Suzuki Aiko, se réveille sur le parquet, tombée dans la nuit par terre. Elle regarde autour d'elle, cligne des yeux, les écarquillent…
—Hiiiiiiiiiiii ! hurle-t-elle.
Son petit "Hiiiiiiiiiiii" résonne dans son appartement, et les oiseaux se taisent un instant, pour reprendre leur chant monotone.
—POURQUOI suis-je par terre ?! Et puis merde à la fin ! Je hais ce lit de hmm !
Elle se lève d'un bond, ouvre dans une volée le balcon de sa chambre et se mets à frotter son pyjama.
—Je… Je suis toute sale ! se plaint-elle.
Une fois son pyjama propre, elle soupire de soulagement et se change. Une robe rose sexy et des ballerine bleues. Espérons qu'avec ça, je n'aurais pas l'air d'être tombée de mon lit, soupira-t-elle intérieurement. Elle sortit de sa chambre, et traversa le couloir, plus rapidement que d'habitude. Une fois dans la cuisine, elle se prend un thé. Elle tappe du pied en attendant, puis finis par se prendre un biscuit. Une fois le thé prêt, elle rajoute de la cannelle dedans – c'est décidément sa préférée recette – et le boit lentement. Son petit déjeûner terminé, elle court vers la salle de bain pour se maquiller. Elle prend sa brosse, peigne rapidem… impossible de faire quoique ce soit avec cette tignasse ! Elle lâche des jurons, tire fort sur la brosse, mais ça ne suffit pas… La jeune femme soupire, et fait lentement le reste du maquillage. Suzuki file aussitôt vers sa chambre, et prend un chapeau gris clair. En espèrant que personne ne remarquera cette coiffure ratée…, soupire-t-elle en son for intérieur. Non !! Je ne peux pas sortir ainsi ! C'est décidé, je vais au saloon de mode.
Elle prend un petit gilet jaune, et sort de son appartement. La jeune femme descend quatre à quatres les marches de l'escalier, et sort de son immeuble en hâte. Cette fois, pas le temps de draguer. Elle marche le plus vite possible, mais aussi le plus naturellement possible. En chemin, un mec lui lance :
—Tiens, aujourd'hui tu ne porte pas ton anneau… Tu as divor…
—Ta gueule ! feule Suzuki en lui donnant une baffe.
Elle part en courant vers le quartier commmerçant.
D'autres mecs lui posent la même question, elle dit et fait la même réponse.
Épuisée, Suzuki se pointe alors à l'entrée de la rue commerçante. Elle se traîne jusqu'au magasin de beauté, où elle rentre en essayant de reprendre une allure normale.
—Bonjour, un brushing s'il vous plaît, merci.
Elle donne la moitié de la monnaie, et s'assieds, exténuée, sur un des sièges.

_________________

Futur perso:
 


L'Admine Aiko Branchée se pavane en #0000FF  Mouton <3
Sato Kiryu jure en #6600FF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandidole.lebonforum.com/
Hasumi Sayuri
Modératrice complètement folle ♦ Goule de Rang A
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/08/2016

Feuille de personnage
Classe: Pour les goules et inspecteurs.
Physique & Caractère:
Surnom & Masque:

MessageSujet: Re: Oublions un instant nos origines, parlons mode ! Ft Sayu   Sam 27 Aoû - 14:16

Oublions un istant nos oigines, parlons de mode!
Putain, je déteste le lycée, les humains sont tous cons et débiles! Et puis y a cette pétasse de Chimiro! Elle, elle me fait chier mais grave! Ce midi elle a encore fait sa pute.

[Souvenir]

Je m'étais assise toute seule, comme à mon habitude, à une table du fond. Je n'avais bien sur pris qu'un café et de l'eau. Bouffé cette nourriture immonde NON MERCI!!! Je buvais donc tranquillement mon café en lisant un magasine de vêtement et Chimiro est arriver vers moi avec sa bande de copines. Elle ma regarder avec son petit air de peste et a écraser sa glace sur mon chemisier blanc. Je me suis levée, j'ai serré les point pour ne pas céder à la colère et est partie au toilettes nettoyer la tache que cette connasse ma faite. Elle a de la chance, j'aurais très bien pu la tuer cette conne!

[Fin du souvenir]

Sur la pensée de me venger de Chimiro je m'endors.

Le lendemain, je me lève et m'étire. Mon pyjama commence à être vraiment trop petit pour moi, pourtant je l'aimais bien... il faut que j'en rachète un autre. Je prend mon temps pour boire mon café, aujourd'hui je ne vais pas travailler, alors sa ne sers à rien de se presser!
Je me dirige ensuite vers la salle de bain et prend une bonne douche chaude. Je me sèche puis enfile une mini robe noire et une pare de collant blanc. Je coiffe mes cheveux et me rend compte qu'ils sont tout sec et ont des fourches. C'est décidé je vais au saloon de mode!
je mets mes bottines montante noire et lace les lacets. Cette tâche effectuer je prends mon manteau et sors de chez moi. La neige continue de tomber à gros flocons, je grogne de mécontentement. Mes pas laisse de grosse trace et émettent des grincements gênants. Après quelques minutes de marche j'arrive enfin au saloon. Je retire mon manteau et demande un brushing à la gérante. Elle me montre ou m'installer et me demande de patienter. Bizarrement je me sens de bonne humeur, de très bonne humeur! Peut être parce que j'ai rêvé que j'égorgeais Chimiko? Aucune idée. Une jeune femme brune vint s'assoir à côté de moi. Je la regarde puis lui dit:

-Salue, toi aussi tu viens faire un brushing?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko Suzuki
Admine Aiko Branchée ♦ Inspectrice de 2ème classe
avatar

Puf : Paillette, Suzu, Aiko, Scinti, Ardou
Messages : 51
Date d'inscription : 21/08/2016
Localisation : Dans l'espace 8)

Feuille de personnage
Classe: 2ème classe
Physique & Caractère:
Surnom & Masque:

MessageSujet: Oublions un instant nos origines, parlons mode ! Ft Sayu   Lun 29 Aoû - 16:42

Oublions un instant nos origines, parlons mode !
Aiko Suzuki & Hasumi Sayuri

Parfois, deux, trois personnes partagent la même passion. Elles ont beau êtres opposées, la même envie illumine leur cœur, les guident à chacuns de leurs pas au quotidien. Elles se retrouvent dans un lieu en rapport avec cette passion, et, avec les mêmes ambitions à l'instant, discutent tranquillement. Alors que si ces personnes s'étaient rencontrées dans la rue, elle se seraient entre-tuées. La passion. La passion coupe ces envies, pour les reporter à d'autres. Ces personnes se sont battues dans d'autres rues de la même ville. Elle se sont entre-tuées. Elle ont eu de la chance de sortir vivantes de cette bagarre. Puis elles se revoient, et se parlent normalement, alors qu'elles sont ennemies jurées. Elles conversent normalement, comme si rien ne s'était passé… Comme si leur esprit avait été réintalisé. Peut être est-ce cette passion-là, la "mode", qui les change, les reporte au présent, les empêche de vouloir se tuer. Oui, c'est sûrement ça. Ou peut-être est-ce le Destin, le Destin qui les lies. Le Destin qui un instant veut qu'elles soient ennemies, et un autre moment qu'elles soient amies. Qui sait, ce Destin est si hésitant, resteront-elles amies, ou pas ? Le Destin, les fait évoluer, mais en même tant grandir, que ce soit en consience, ou en taille. La conscience, est plus importante. Qu'importe la taille. Un petit de 1 mètre 50, peut être bien plus intelligent et réfléchis qu'une grosse brute de 1 mètre 80. Car ainsi va la vie, des gens qui sont intelligents, se font buter par des plus grands, à cause de leur taille. C'est tellement injuste, ils ne méritent pas ça. Mais ainsi va la vie. Les petites truites se font bouffer par les grands requins blancs. Dieu a crée ce monde. Mais pourquoi inclure des goules avec tout ça ? Un monde sans goules… Ce serait merveilleux… Ou pas. Personne n'aurait rien à faire, à part se prélasser. Les seuls ennemis à battre seraient la mort, mais la mort ne peut pas se faire battre, car elle vient, et disparaît. C'est si rongeant, la mort. Elle nous accable, nous tue les uns après les autres. Peut être les goules ne sont pas si mals que ça, finalement. À lutter seuls contre la mort, les hommes culpabiliseraient. Voilà sûrement pourquoi Dieu à crée ces créatures sans foie ni cœur.
—Salut. Toi aussi, tu viens faire un brushing ? demanda une jeune fille aux cheveux blancs. Suzuki tourna son attention vers elle. Elle lui faisait penser à quelqu'un, ce visage, ces cheveux… Mais elle ne se rappellait plus.
—Bonjour ! Oui, j'ai eu quelques soucis dans la matinée, répondit Aiko Suzuki en plantant ses yeux bleus azurs dans les siens. Elle balaya ensuite la salle du regard, et se rendit compte que beaucoup de personnes, qui ou se faisaient un brushing, ou attendaient comme elles. Apparemment, coïncidence, c'est la journée des brushings ! Nous tombons à pic !
Elle reporta son attention sur le miroir en face d'elle, et se rendit compte qu'elle avait oublié d'enlever son chapeau melon ! Vite, elle l'ôte de sa tête, révelant des longs cheveux bruns emmêlés. Elle jette un regard à sa voisine du genre "Je te l'avais dit !".
—Je suis Aiko Suzuki. Et toi, comment t'appelles-tu ? demanda-t-elle à l'étudiante.

_________________

Futur perso:
 


L'Admine Aiko Branchée se pavane en #0000FF  Mouton <3
Sato Kiryu jure en #6600FF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandidole.lebonforum.com/
Hasumi Sayuri
Modératrice complètement folle ♦ Goule de Rang A
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 24/08/2016

Feuille de personnage
Classe: Pour les goules et inspecteurs.
Physique & Caractère:
Surnom & Masque:

MessageSujet: Re: Oublions un instant nos origines, parlons mode ! Ft Sayu   Mar 30 Aoû - 11:14

La jeune fille brune se tourna vers moi et m'observa. Elle me rappelait quelqu'un... C'est cheveux bruns et ses yeux bleus... je suis sûre de l'avoir déjà vu! Mais ou? Bon et puis tant pis, je n'ai pas envie de torturer ma pauvre mémoire! Je suis là pour me détendre! La fille brune me répondit gentiment:

—Bonjour ! Oui, j'ai eu quelques soucis dans la matinée.

Elle planta ses yeux bleu dans les miens, décidément, elle me rappelait quelqu'un... elle continua de parler:

-Apparemment, coïncidence, c'est la journée des brushings ! Nous tombons à pic !

Je lui souris gentiment, elle se regarda dans le miroir puis enleva son chapeau melon. Ses cheveux étaient tout emmélé. Elle me regarda puis dit:

—Je suis Aiko Suzuki. Et toi, comment t'appelles-tu ?

Je ne connais pas ce prénom mais alors ce visage et ses cheveux, sa me disait vaiment quelqu'un! Je lui répondit en souriant:

-Je me nomme Hasumi Sayuri, enchanté!

Une jeune femme vint me voir et commença à me faire un shampoing. Je ferma les yeux et me laissa faire.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko Suzuki
Admine Aiko Branchée ♦ Inspectrice de 2ème classe
avatar

Puf : Paillette, Suzu, Aiko, Scinti, Ardou
Messages : 51
Date d'inscription : 21/08/2016
Localisation : Dans l'espace 8)

Feuille de personnage
Classe: 2ème classe
Physique & Caractère:
Surnom & Masque:

MessageSujet: Oublions un instant nos origines, parlons mode ! Ft Sayu   Mar 30 Aoû - 18:20

Oublions un instant nos origines, parlons mode !
Aiko Suzuki & Hasumi Sayuri

Tu sais, Invité… Des fois, deux personnes se rencontrent, et… se battent. Elles se battent jusqu'à la mort, elle se battent pour tout et rien, mais… qu'est-ce qui leur font faire ça ? Le lieu ? L'humeur ? Ou alors est-ce… un signal ? Ahah… Je vais te paraître bizarre, là… mais j'y crois. Quelqu'un nous surveille, et joue avec nous comme avec des jouets d'enfants, des Playmobils, des Legos… Il nous bouge, nous fait parler. Et c'est lui qui décide de nos relations. Avec cette petite là, Sayuri, ma Suzuki et elle entre prennent une conversation, actuellement. Elles se parlent comme ça, sans savoir qui est réellement l'autre, sans se méfier… alors qu'elles se sont déjà rencontrées, oui, et elles se sont battues. Si ce jeune homme n'intervenait pas, Sayuri serait morte. Si ce jeune homme ne tombait pas un instant sous le charme de Suzuki, elle serait morte. Et puis voilà qu'elle se revoient, qu'elles se parlent, sans se rappeller des pires moments de leur vie. Oh, c'est vraiment cool ça, de se revoir comme ça et de ne pas s'en rappeler. Mais dans un autre sens, ça me fait peur, très peur. Pas toi ? Tu n'as pas l'impression d'être surveillé, et que ce que tu ressens, c'est quelqu'un qui le dirige. Ce quelqu'un, peut être est-ce l'enfant de Dieu, qui joue avec notre Terre, placée sur un socle dans une étagère de leur vaisseau, sans savoir que ses bonhommes sont de vrais êtres humains. Oh, Dieu a un enfant, je ne m'en rend pas compte quand je parle de lui. Un jour, cet enfant deviendra le Dieu d'une autre planète. Chaque enfant de cette famille devient Dieu lorsqu'il crée sa planète, mais attention il ne peut en avoir qu'une, sinon ce serait difficile à veiller sur tant de gens, déjà que veiller sur tout les habitants de notre planète est difficile… D'ailleurs, il faut générer avec soin les graphismes, sinon on est déçus de notre résultat… C'est tout un travail. Et en plus, il faut être patient, pour les 2000 et plus années à attendre pour que les habitants les plus intelligents se développent, jusqu'à se hisser à notre époque, même plus. D'où crois-tu que vient la patience millénaire de notre Dieu, 2000 ans et plus, pour que nous soyons à ce stade ? Et puis dans 1000 ans encore, nous serons vraiment sous-développés comparé à nos futur entrailles. Et puis comment sera le monde proche de la fin du monde, à ton avis ? Énorme… Et sans végétation. Et quand notre Terre se fera absorber par le Soleil, et bah notre Dieu mourra aussi, et son fils prendra la succession en créant une autre planète. Nous devons être reconnaissants, à notre Dieu, qui consacre sa vie pour la nôtre, celle de nos ancêtre, et de nos entrailles. Oh, et puis ne m'écoute pas, je suis qu'un sale rêveur, moi qui passe mon temps à observer mes proches ! C'est bon, je cède ma place à Suzuki… Laissez-moi soupirer…

La jeune fille souria, et puis elle répondit en souriant :
—Je me nomme Hasumi Sayuri, enchantée !
Aiko Suzuki hocha la tête, et regarda avec envie une femme venir faire un brushing à Sayuri. Puis une autre vint se poster derrière elle.
—Bonjour, c'est pour un brushing ?
—Oui, s'il vous plaît.
La dame hocha la tête, et lui mouilla les cheveux pour appliquer du shampooing.
—Oh, que c'est relaxant… Ça commençait à me manquer, les petits brushings ! confia Aiko Suzuki à sa voisine.
À son tour, elle ferma les yeux en se laissant bercer par la douce sensation…

_________________

Futur perso:
 


L'Admine Aiko Branchée se pavane en #0000FF  Mouton <3
Sato Kiryu jure en #6600FF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandidole.lebonforum.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oublions un instant nos origines, parlons mode ! Ft Sayu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oublions un instant nos origines, parlons mode ! Ft Sayu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suivre ses origines
» Nouvel emploi, nouveau mode de vie (TERMINÉ)
» Chatbox: Mode d'emploi
» Mode d'emploi de la Blogosphère
» On recrute! (mode d'emploi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul : Un univers mortel :: Quartier Ouest :: Arrondissement 07-
Sauter vers: