Dans Tokyo sévit des créatures abominable mangeant les humains, on les appeles les ghouls, serez-vous une de ces ghouls ou rejoindrez-vous le CCG Anti-ghoul.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qu'importe l'espèce, l'amitié brave toujours. Ft Setsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiko Suzuki
Admine Aiko Branchée ♦ Inspectrice de 2ème classe
avatar

Puf : Paillette, Suzu, Aiko, Scinti, Ardou
Messages : 51
Date d'inscription : 21/08/2016
Localisation : Dans l'espace 8)

Feuille de personnage
Classe: 2ème classe
Physique & Caractère:
Surnom & Masque:

MessageSujet: Qu'importe l'espèce, l'amitié brave toujours. Ft Setsu   Sam 27 Aoû - 13:09

Qu'importe l'espèce, l'amitié brave toujours.
Aiko Suzuki & Setsuna Sondo

Aiko Suzuki, jeune femme du CCG, se réveilla en sursauts, ce matin. Qu'est-ce qui avait bien pût la tirer de son titanesque sommeil ? Elle jeta un coup d'œil à son réveil chatons, posé soigneusement sur une commode rose près de son lit "fleuri". Ça affichait 10h15. Aucuns doutes, quelque chose l'avait tiré de son sommeil profond. Elle balaya du regarde sa grande chambre coquête et en majorité rose. Puis la vit. Sa fenêtre s'ouvrît lentement, puis… Boum ! Et ça recommença, et ça recommença… Agacée, elle se leva d'un bond, se dirigea d'un pas ferme jusqu'à l'objet puis attendit. Pourquoi ? On va bien le découvrir… La fenêtre s'ouvrît lentement, lentement, et une fois totalement ouverte, Suzuki la saisit de la main, attendit un peu, puis BAM !! Elle la claqua violemment.
—Ouf, j'ai crût que mon pouce y passerait, soupira-t-elle en regardant son pouce, à un centimètre de la limite de la fenêtre.
Elle s'écarta lentement, et s'étira longuement dans son pyjama rose saumon rayé de rayures rose plus clair. Puis elle se dirigea vers une armoire rose et verte, qu'elle ouvrît doucement, et choisis soigneusement une tenue pour la journée : un sweet rose, et un jean mode bleu. Ainsi que des chaussures bleues avec de longues chaussettes jaunes. Une fois qu'elle eût enfilé sa tenue, elle marcha lentement vers le salon. Une fois dans la cuisine, elle mit en marche la machine à latte, et se fit une latte au chocolat. Hmmm, songea-t-elle. Très tentant.
Une fois la petite recette terminée, elle saisit sa tasse, et bût lentement la latte. Suculante. Ça vallair le coup d'avoir acheté la machine à latte. Elle traversa le couloir et pénetra dans la salle de bain. Elle prît le peigne et peigna doucement ses longs cheveux ondulés. Puis elle se mît un peu de mascara, histoire de draguer un peu les mecs. Ça fait rien de mal, d'en draguer deux trois, non ? Bon, d'accord, peut être la vingtaine, pour aujoud'hui… se dit-elle. Une fois sa petite séance de maquillage terminée, elle prît un faux anneau qu'elle inséra dans son doigt. Oui, vous avez bien lût. Aiko Suzuki drague les mecs, et fait semblant d'être mariée histoire de les faire un peu rager. Elle n'a pas peur d'être violée, de toute façon, elle tue des goules bien plus offensives qu'un gars séduit.
Elle enfila un serre-tête rose saumon, et ouvrît la porte pour la refermer tranquillement derrière ellle. Suzuki descendit doucement les escaliers avec ses tennis bleues. Elle ouvrît la porte de sécuritée, puis la porte centrale de l'immeuble, et sortit au grand air. La jeune femme respira un bon coup, et se mît à marcher lentement en remuant les fesses d'une manière sexy.
12h05. Aiko était sortie à 10h40, elle avait marché de cette manière un bon bout de temps. Maintenant, elle allait se trouver un resto accueillant. C'est alors qu'elle la vît. Une silhouette frêle, marchant lentement au bord de la route. Aiko Suzuki s'approcha doucement, pour ne pas faire peur à la demoiselle.
—Bonjour, dit-elle. Pour la première fois de sa vie, elle se sentait très timide.

_________________

Futur perso:
 


L'Admine Aiko Branchée se pavane en #0000FF  Mouton <3
Sato Kiryu jure en #6600FF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandidole.lebonforum.com/
Setsuna Sondo
Admine Titanesque ♦ Goule de Rang SS
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 23/08/2016

Feuille de personnage
Classe: Pour les goules et inspecteurs.
Physique & Caractère:
Surnom & Masque:

MessageSujet: Re: Qu'importe l'espèce, l'amitié brave toujours. Ft Setsu   Dim 28 Aoû - 14:47

Qu'importe l'espère, l'amitié brave toujours !

Aiko & Setsuna.
Tu attends un train. Un train qui doit te conduire au loin. Tu sais où tu espères que ce train te conduira. Tu n'en as aucune certitude. Tu t'en moques. Pourquoi ? "Parce que vous serez ensemble."


Je marchai dehors, en direction du restaurant, "Couronne".
J'entrai dans les locaux par l'arrière et saluai le personnel.
Il était 9h03 et je devais commencer à nettoyer : certaines personnes prenaient un petit déjeuner ici.
"Une commande pour la table 3 !" cria un serveur, Tomoe Momozono.
Je faisais l'intermédiaire pour prévenir le chef du resto' car il était à moitié sourd.
"Shogô ! Momozono-Kun vous prévient, il y a une commande ! je lui tendis la feuille avec la liste des mets, que j'avais décrochée du mur où on les mettait. Tenez !
- Merci, Setsu' ! Je suis bien content que tu sois là !
" s'exclama-t-il.
Tandis que j'appelais - comme beaucoup de citadins - le personnel de la "Couronne" par leurs noms, eux me surnommaient Setsu', j'étais la plus jeune.

Je lavai les assiettes et les verres, en réfléchissant.

Je pensai pendant quelques secondes, qui devinrent minutes, à un acteur Hollywoodien que j'avais rencontré par hasard dans une rue.
Ne pouvant calculer qu'il y avait un obstacle sur ma route - une vieille boîte en bois -, j'étais tombée.
J'avais assez mal et n'arrivais pas à me relever.
Quelques minutes passèrent, et malgré la foule qui marchait, personne ne m'avait tendu la main pour m'aider à me relever.
Et c'est là qu'il était arrivé. Par son parfum, certainement Terre d'Hermès, que j'avais souvent senti, j'en déduisis que c'était un homme.
Dès ce moment, je suis qu'il devais être riche, une marque Parisienne ne devait pas être donnée.
J'avais toujours cru que les millionnaires étaient très imbus d'eux-mêmes, je pensai qu'il ne m'aiderait pas.
"Mademoiselle... Vous allez bien ? me demanda-t-il en Anglais, langue que je parle plutôt bien.
Il me tendit sa main que j'attrapai, il me releva.
"Merci beaucoup... dis-je en baissant la tête.
Il la releva et me regarda dans les yeux, je le sentis.
"Vous n'avez pas à baisser les yeux, je suis votre égal. il fixa mon visage. Vous avez une éraflure sur votre joue... Vous n'avez pas mal, vous êtes sûre ?
- Un petit peu...
" avouai-je.
"Et vous êtes bien maigre... Mangez vous à votre faim ?
- Heu... Pas vraiment... Mais ne vous en faites pas !
m'exclamai-je.
Il insista, et m'emmena dans un café.
Nous bûmes un thé pour lui, chocolat chaud pour moi.
"Tu dois te demander comment je m'appelle, j'ai oublié de te le dire, excuse moi... Mon surnom est Johnny." dit il en souriant.
"Moi c'est Setsuna... Ou Setsu'." je sentis un sourire se dessiner sur ses lèvres.
Il me redonna confiance en moi, en me parlant de lui et des films qu'il avait tournés.
Un amour à New-York... Un monde pour nous...
Finalement, il me ramena chez moi et me dit de me reposer.
"A la prochaine fois !" dit-il.
Il dût voir que je pleurai, moi la fille de 14 ans un peu paumée et aveugle.
Et, comme un père, il me prit dans ses bras.
Je me sentis mieux, et rien qu'à sa pensée, je retrouvai courage.

***

Un père que je n'ai jamais eu ? Ou bien un amour impossible ?

Au mot amour, que j'avais prononcé dans ma tête, il y eut un retournement en moi.
Je n'avais pas revu cet homme.
L'assiette que je séchai tomba sur le sol et se cassa, répandant des débris coupants sur le carrelage.
Je mis ma manche sur ma bouche en rougissant.
"Setsu' ! Ca va ? Tu devrais rentrer chez toi... On se débrouillera !"
dit le chef.
Il insista tellement que j'obéis.

Je sortis, et le froid me prit en traître.
Je marchai de plus en plus vite vers ma maison, je ne voulais pas m'éterniser.
Encore des regards sur moi... Tant pis. Je m'en fous de ce qu'ils pensent.
"Bonjour." dit une femme à mon intention. Elle avait l'air timide.
Quelqu'un me parlait ?
"Bonjour... Je peux vous aider ?" demandai-je d'une voix douce.


Spring 016


HRP : Désolée je sais pas trop comment changer la couleur de la police c:.

_________________
Setsuna :






John Cusack My Love:
 


~ L'administratrice Titanesque ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko Suzuki
Admine Aiko Branchée ♦ Inspectrice de 2ème classe
avatar

Puf : Paillette, Suzu, Aiko, Scinti, Ardou
Messages : 51
Date d'inscription : 21/08/2016
Localisation : Dans l'espace 8)

Feuille de personnage
Classe: 2ème classe
Physique & Caractère:
Surnom & Masque:

MessageSujet: Qu'importe l'espèce, l'amitié brave toujours. Ft Setsu   Lun 29 Aoû - 15:32

Qu'importe l'espèce, l'amitié brave toujours.
Aiko Suzuki & Setsuna Sondo

Des fois, on se sent timide. Cela arrive à tout le monde, oui, même à ceux qui n'ont pas froid aux yeux ! Lorsque ce moment arrive, on est confus, on ne sait que dire, on sent que l'on n'aurait pas dû faire cet acte. Mais pourtant, ça devait arriver. Oui, un jour tout le monde se sent très gêné, des fois ça arrive avec des nouveaux profs, ou d'autres fois avec des personnes que l'on rencontre. On sent que l'on doit dire ce que l'on a dit, mais pourtant, on le regrette finalement. Les mots sortent tout seuls, la consciense proteste, la bouche brave, les mots passent, se prononcent, l'interlocuteur s'interroge, et l'on regrette. Ce qui nous pousse à les prononcer, ces mots ? Je ne sais pas. Nous ne savons pas. Nous ne saurons peut être jamais. Qui sait, un jour quelqu'un découvrira ce comportement. Peut être est-ce un traumatisme, peut être est-ce l'Avenir. L'Avenir qui nous pousse à faire ces choses, que l'on ne voit pas. L'Avenir qui nous fera mourrir, un de ces jours. Et son contraire, le Passé, qui nous a fait naître. Qui est le gentil, qui est le méchant ? On ne sait pas. La plupart des gens pensent que c'est le Passé, car il nous a fait naître… Mais c'est faux ça ! C'est l'Avenir qui nous a fait naître. L'Avenir du Passé. Avant la naissance, cette naissance tant attendue, c'était l'Avenir, pour les parents. Et puis dans le futur, lorsqu'on sera morts, ce sera le Passé pour les survivants et proches. En fait, ce sont deux égauts. L'Avenir travaille ces choses, le Passé les fait connaître, et nous harcèle dans notre consicence avec. Dans tout ça, c'est peut être alors le Passé le méchant… Ou alors l'Avenir. Qui sait ? Ou alors les deux sont les méchants, et nous les victimes, dans ce rituel répétitif qu'est la vie. L'Avenir prévoit nos malheurs, et le Passé nous les rappelle. Ainsi que l'Avenir prévoit nos bonheurs, et le Passé nous les rappelle, et nous rend nostalgique.
Aiko Suzuki planta ses yeux dans ceux de la fille brune. Ses yeux, si pâle, aurait-on dit aveugles… Pourtant, elle la regardait comme si elle la voyait. Suzuki secoua la tête, prise à court par de mauvaises pensées.
—Bonjour… Je peux vous aider ?
Un instant, l'illusion que cette fille soit étonnée qu'on lui adresse la parole ébahit Aiko.
—Oh, euh rien, enfin… bégaya Suzuki. Je me disais… Vous avez l'air frêle. Si vous voulez, je peux vous offrir un thé !
HRP:
 

_________________

Futur perso:
 


L'Admine Aiko Branchée se pavane en #0000FF  Mouton <3
Sato Kiryu jure en #6600FF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandidole.lebonforum.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu'importe l'espèce, l'amitié brave toujours. Ft Setsu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'importe l'espèce, l'amitié brave toujours. Ft Setsu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le début d'une grande amitié ! [PV Courage]
» Les blessures de l'amitié partent toujours d'une main fidèle. | ABEL PIRRIE
» L'amitié est toujours une douce responsabilité, jamais une oportunité.
» (tahar) ▲ l'amitié est toujours profitable, l'amour est parfois nuisible
» L'amour part, mais l'amitié reste toujours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul : Un univers mortel :: Quartier Est :: Arrondissement 13-
Sauter vers: