Dans Tokyo sévit des créatures abominable mangeant les humains, on les appeles les ghouls, serez-vous une de ces ghouls ou rejoindrez-vous le CCG Anti-ghoul.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parfois le passé revient et on perd ses moyens ~ ft Komatsu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Setsuna Sondo
Admine Titanesque ♦ Goule de Rang SS
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 23/08/2016

Feuille de personnage
Classe: Pour les goules et inspecteurs.
Physique & Caractère:
Surnom & Masque:

MessageSujet: Parfois le passé revient et on perd ses moyens ~ ft Komatsu.   Ven 26 Aoû - 12:31

Musique proposée : Ici c:.



Komatsu & Setsuna.


Parfois le passé revient et on perd ses moyens.




Je me réveillai dans mon futon. J'en sortis, pieds nus. Je dus me battre pour ouvrir les volets, car ils étaient un peu cassés.
J'enfilai mes chaussons et partis pour la cuisine. Je trouvai l'évier et me lavai les mains, car c'est plus hygiénique, avant de manger.
J'allai jusqu'au réfrigérateur et attrapai du pain.
Je détestai cette nourriture, comme mes congénères, mais je devais faire profil bas quelques temps - donc ne pas tuer des humains hm - : les agents du CCG passaient souvent près de mon immeuble, je les entendais et les reconnaissais, grâce au son très particulier qu'ils faisaient.
Après mettre assise avec un peu de recherche  pour trouver ma table, je mangeai. C'était tout simplement immonde, et je décidai de ne pas finir.
J'avais souvent faim, alors ça ne changeait pas grand chose par rapport à d'habitude.
Je retournai dans ma minuscule chambre et refis mon futon... A l'aveugle. D'ailleurs, je ne su même pas si je l'avais fait correctement.
Je m'habillai avec un tee-shirt et une jupe ; je savais pertinemment ce que je mettais car c'était facilement reconnaissable... Pour moi, en tout cas.
Je sortis de chez moi et fermai la porte à clé, que je mis ensuite dans ma veste, que je portais souvent. Elle passe inaperçue, comme moi. Je marchai vers le 1er arrondissement, peut être dans l'espoir de voir Okky... Enfin, voir, non. Puisque j'étais aveugle je ne voyais pas. Sans que je puisse comprendre pourquoi, des larmes coulèrent et s'écrasèrent sur le sol. Je me sentis triste, comme autrefois, quand je mendiais encore.
Une violente bourrasque me fit trébucher. On m'attrapa et me dit :
"Ca va, mademoiselle ?" c'était un homme, qui, d'après mes calculs, devait être gentil, et avait la quarantaine.
"Merci, monsieur. Bonne journée à vous !" je regardai là où il était, pour qu'il pense que j'étais tout à fait normale.
Il me remercia et partit.
À nouveau seule, je ruminai.
L'air changea, je le sentis. J'étais arrivée à destination. J'avançai encore et percutai quelqu'un.
"Je suis désolée ! Je ne vous avais pas vu." très ironique, ce "Je ne vous avais pas vu", mais qu'aurais-je pu dire d'autre ?
Je le sentis, c'était une goule. Elle pouvait très bien essayer de me faire du mal.
Mais ce n'était pas pour rien, que je m'étais tant entraînée.


GALLINEA POUR PLUPLU UNIQUEMENT (C)


Dernière édition par Setsuna Sondo le Sam 27 Aoû - 10:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haise Sasaki
Créateur Bouffeur de Manga ♦ Inspecteur en chef du CCG.
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 21/08/2016
Age : 17
Localisation : Au QG du CCG

Feuille de personnage
Classe: 1ère classe / (deuxième perso) Goule de rang SSS
Physique & Caractère:
Surnom & Masque:

MessageSujet: Re: Parfois le passé revient et on perd ses moyens ~ ft Komatsu.   Ven 26 Aoû - 19:13



Komatsu Masahiro .
Ft. Setsuna Sondo
Parfois le passé revient et on perd ses moyens
citation
Komatsu Masahiro.
Ft. Setsuna Sondo

KOMATSU MASAHIRO

Le sang, cette nourriture si fraîche, si juteuse, si bonne ! Le sang ! Je rêverai d'avoir des tuyaux remplies de sang menant tout droit à ma bouche, comme ça je pourrai avoir du sang toute la journée, je pourrai profiter du sang, cet ingrédient exquis toute la journée ! J'aimerai tellement ! Tellement avoir ces tuyaux ! Je les veux ! Je veux pouvoir toucher, ce liquide d'une couleur si romantique, si délicate, je voudrai pouvoir en boire et en toucher la journée, pour satisfaire mes besoin, avec quelque cris de douleur derrière ! Ce serait mon plus beau paradis ! J'aimerai voir toute leur tête, me regardant avec cette expression qu'ils utilisent pour vous regarder comme si vous étiez fou ! Mais je ne suis pas fou ! J'ai seulement découvert cette ingrédient exquis, absolument unique, si doux à toucher mais si goûteux, c'est normal pour une personne de vouloir absolument manger ou boire ses aliments préférés non ? Je ne suis pas fou, j'ai seulement un palait délicat qui m'indique les aliments uniques, les aliments absoluments fabuleux, cette sensation, d'avoir ce liquide couler, son goût laisser une marque, cela me réjouit, face à cette élément je perd mon sang froid, je perd mes moyens, la vue du sang me donne une envie, une grosse envie d'en boire ! Les personnes qui sont particulièrement goûteuse sont les jeunes, ces adolescent qui viennent d'entrer dans leur académie, leur sang est encore frait, rien n'a changer leur goût si pure. Les vieux sont ignobles ! On dirait un poisson pourrie que l'on a laissé trop de temps sortit, les vieux me répugnent, j'peux pas les blairé, ils me foutent la nausée ! Ils me donnent envie de les tuer et de laisser un chemin de sang et de tripe jusqu'au académie où ils pourront voir du bon sang !

Moi aussi je vais à l'académie, cela me fait penser que j'peux pas blairer un de mes profs, j'ai trop envie de le buter et de montrer son cadavre aux autres pour qu'ils soient pas chiant ! Il y a aussi une grosse pouffiasse, j'ai tellement envie elle aussi de la zigouiller et de répendre ses tripes dans les couloirs, j'arrive pas à la blairer, elle a intérêt à ne pas s'isolé en sortant de chez elle sinon ça va saigner, je ne laisserai aucune occasion pour la tuer et la bouffer car j'ai carrément la dalle ! Cela fait plusieurs semaines que j'ai pas vu l'ombre d'une fille ou d'un homme dans les ruelles escarpé car j'ai la flemme de faire des crimes visible, j'ai pas envie d'affronter les Colombes, elles sont trop chiantes ! J'ai envie de bouffer en douce pour pas avoir de soucis car le CCG commencent à préparé des plans pour essayer de me liquider, j'ai failli tombé dans leur piège la dernière fois, un inspecteur m'avait attiré et les autres sortait pour m'encercler mais je suis tombé sur une autre proie alors j'ai abandonné l'inspecteur qui avait l'air plutôt embêté. J'ai pas envie de me faire chier à pensé tout ce que je fais face à des inspecteurs qui ont deux de QI, j'ai envie de vivre tranquille en zigouillant toute les personne qui me font chier.

Dehors, j'entendit les cris des piafs dehors ce qui me réveilla dans mon petit lit dans mon appart' plutôt mal rangé car j'ai des bras et des jambes qui traînent de partout, "il faudra que je fasse un peu de rangement si je veux buter cette pouffiasse chez moi si elle sort pas" pensais-je. Je prit les quelques bras qui traînaient et les rangea dans mon armoire, qui était en fait une pile de membres de victime qui j'avais tué. "Faudra que je les crames car bientôt j'aurais plus de place" me dis-je. Je partit dans ma cuisine, qui était plutôt un bain de sang, ouvrit mon frigo et prena quelque bouteille de sang ainsi qu'une bonne tasse de café pour quand même rester normal, car le café était la seul chose que je pouvais blairé, les autres aliments sont dégueulasse dans ma bouche, "C'est le principe d'une goule tête de macaque" me dis-je. Je commença à boire en feuilletant le journal que je venais de reçevoir, et vit qu'une nouvelle goule se faisait connaître par le CCG, une certaine "Setsuna Sondo" "Au moins ils seront plus occupé à la trouver qu'à me chercher" pensais-je. Les nouvelles étaient plutôt joyeuse ce qui me donnait envie de gerber car j'avais l'habitude qu'on parle de mes massacres habituel.

Quand je finis mon p'tit déjeuner, je sortit un peu avant d'aller à l'université pour pouvoir tuer vite fait un petit humain qui se baladait trop tôt. Habillé avec mon polo rouge et mon jean bleu, je n'étais pas suspect alors on m'évitera moins. Je me dirigea vers le quartier sud, à côté de mon université et partis au 1er arrondissements qui était un arrondissements absolument splendide ! Mais moi, je voulais le faire tinter de rouge, je voulais qu'on voit des marécages de sang et de cadavre à perte de vue ! Je partis discrètement vers une petite ruelle mais avant que je la passe, une jeune femme me percuta me faisant chanceler "Qu'est-ce qu'elle me veut cette pouffiasse" me dis-je. La fille me présenta ses excuses mais cela ne suffisait pas, elle avait failli me faire tombé ! Je lui donna un gros coup de jambe pour l'emmener dans la ruelle, je m'approcha d'elle et lui dit :
-T'as failli me faire tomber pouffiasse !
Je sortis mon kakuja et à l'aide de mes griffes armée, je me jeta sur elle et tenta de lui asséner un gros coup de griffe qui fit chanceler l'appartement en face. Je voulais la buter et la dévorer !


Spring 016


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyoghoul-rpg.forumactif.org
Setsuna Sondo
Admine Titanesque ♦ Goule de Rang SS
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 23/08/2016

Feuille de personnage
Classe: Pour les goules et inspecteurs.
Physique & Caractère:
Surnom & Masque:

MessageSujet: Re: Parfois le passé revient et on perd ses moyens ~ ft Komatsu.   Sam 27 Aoû - 10:38



Komatsu & Setsuna.


Parfois le passé revient et on perd ses moyens.




Faire semblant de se prendre le coup en pleine face, reculer, et quand il s'approche, ...
Ca passe.
L'homme un peu plus vieux que moi me regarda longuement, je le sentis.
Il y avait comme de la haine en lui :
Il rêvait de me scalper.
Après tout, personne ne doit faire trébucher Monseigneur.
Malheureusement, je n'eus pas le temps de lui dire que j'étais une camarade : il me donna un coup de pied qui me fit voler jusqu'à une ruelle derrière, puis tomber.
M'appuyant sur les deux murs avec mes mains, je remontai à son niveau.
"-T'as faillis me faire tomber pouffiasse !"
Il devait avoir le sang chaud, lui.
J'entendis le bruit familier de griffes armées, et il se jeta sur moi, en tentant de m'asséner un gros coup avec celles-ci eut un léger raté - ce n'est pas parce qu'on est aveugle qu'on est stupide -, et l'appartement en face chancela.
Je me tournai vers lui, toute souriante, Je savourai  ma victoire quelques instants.
Je repris une tête normale et lui mis un coup de pied là-où-y-faut-pas.
Je ne sus pas si je l'avais touché, mais j'enchainai avec une baffe.
Il eut un léger mouvement de recul.
Il devait se dire "Quoi, une humaine me tient tête ?!"
Je dis, sur un ton de reproche :
"Tu vois mieux que moi et pourtant tu ne sais pas reconnaître une goule ? Sale demeuré, t'as faillis me buter, tu te rends compte ? je me calmai. Je m'appelle Setsuna Sondo, je ne suis pas connue pas les trois quarts des gens tout simplement parce que j'ai été exilée de la "communauté" des goules."

S'il y avait une chose que je sentais en lui, c'était la folie. Il était complètement taré, il fonçait sans réfléchir, rêvait de tuer toute la journée sans interruption...
Il adorait le sang. Ce liquide vermeil qui me répugnait, mais que je devais boire quand même.
Nous étions en touts points différents, et j'espérai ne pas devoir avoir à nouveau à faire à lui.
Je  ne voulais même pas savoir à qui il ressemblait, et remerciait encore une fois le ciel de m'avoir pris la vue. La vue que j'avais priée tant de fois de revenir...
Et puis, je m'étais habituée.
Tant habituée que je n'en avais plus besoin. J'imaginais les choses dans ma tête, cela fonctionnait très bien.
Si je disais à tout le monde que je suis aveugles, ils prendraient pitié de moi et diraient "Ma pauvre !" et essayeraient de me réconforter.
Mais savent-ils que j'entends les choses mieux qu'eux, que je sens mieux qu'eux, que je reconnais les choses mieux qu'eux ?
Non, ils ne le savent pas. C'est mon petit secret.



GALLINEA POUR PLUPLU UNIQUEMENT (C)

_________________
Setsuna :






John Cusack My Love:
 


~ L'administratrice Titanesque ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haise Sasaki
Créateur Bouffeur de Manga ♦ Inspecteur en chef du CCG.
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 21/08/2016
Age : 17
Localisation : Au QG du CCG

Feuille de personnage
Classe: 1ère classe / (deuxième perso) Goule de rang SSS
Physique & Caractère:
Surnom & Masque:

MessageSujet: Re: Parfois le passé revient et on perd ses moyens ~ ft Komatsu.   Dim 28 Aoû - 12:25



Komatsu Masahiro.
Ft. Setsuna Sondo
Parfois le passé revient et on perd ses moyens
citation
Komatsu Masahiro.
Ft. Setsuna Sondo
Hors-jeu:
 

Proposition pour un lien Setsuna:
 

KOMATSU MASAHIRO
Cette jeune fille avait l'air si appétissante, si fraîche et délicate ! Sa chair avait l'air tendre, pure et fraîche. J'avais tellement envie de la bouffer ! Oui je voulais la tuer pour goûter à sa chair qui m'avait l'air être vraiment très très bonne ! Je voulais absolument la bouffer pour voir quelle goût elle avait ! En la regardant attentivement, je vis que ses yeux était particulièrement bizarre, "Elle ne peut pas être aveugle ? Si ?" DE LA CHAIR D'AVEUGLE ! Oh oui je n'en avais jamais goûté ! Je voulais tellement y goûté, je voulais savoir qu'elle serait sa tête à elle, sa tête quand elle me suppliera de la tuer tout de suite, car elle ne veut plus de la vie !

La jeune fille ne se laissa pas intimidé par mon premier coup de pied, je voulut lui mettre un puissant coup de griffe pour la déchiqueter mais elle l'évita facilement, ce qui me fit hésiter car personne n'avait encore réussi à esquiver ce coup, je commença à me demander si elle n'était pas une goule, et cela se confirma aux paroles qu'elle me lança naturellement après avoir esquivé un autre de mes coups.
"Tu vois mieux que moi et pourtant tu ne sais pas reconnaître une goule ? Sale demeuré, t'as faillis me buter, tu te rends compte ? Je m'appelle Setsuna Sondo, je ne suis pas connue pas les trois quarts des gens tout simplement parce que j'ai été exilée de la "communauté" des goules."
Setsuna...Sondo ?! Alors c'était elle... C'était elle qui était dans le journal et qui avait été reclassé de rang SS ? "Oh mon dieu... UNE GOULE AVEUGLE DE RANG SS ?!" Je voulais encore plus la buté, je voulais encore plus la manger pour faire d'elle mon plat gastronomique "Arrête de penser comme le Gourmet* face de rat", Oh oui mais je rêvais tellement de la buter, je voulais tellement goûter à sa viande fraîche ! Je répondis d'un ton malicieux :
-"Ow... Tu es aveugle... C'est bien dommage pour une goule... Tu m'as l'air plutôt puissante pour une goule de rang SS aveugle. A ton avis... Quelle goût à ta chair d'aveugle ? Je pencherais pour un côté sucré mais doux ! Tu as bien éviter mes coups, bravo ! C'est pas mal du tout ! Mais tu sais que face à une goule de rang SSS... Tu n'as aucune chance de gagner sans sortir ton kagune... Je m'appelle Komatsu Masahiro, retiens bien ce nom car ce sera les dernières paroles que tu entendras de ta vie !"
Sur ces mots, je rangea mon kakuja et me prépara à utiliser mon tout premier kagune, celui dont j'étais si fier, qui m'avais vite propulsé au rang de goule SSS, mes 9 queus. Je m'accroupi et les sortis une à une en regardant Setsuna Sondo d'un air malicieux. Je mit mon masque et lui sauta dessus toute mes queus devant ! Je frappa ce qui trancha tout ce qui se trouvait au sol, sans épargner les appartement qui tombèrent dans un fracas absolue. Je me fit un bouclier improvisé avec mes queus pour ne pas me faire écraser par les débris des appartements voisin. Je ne savais pas si elle était morte alors je resta en position guettant le moindre signe de vie pour frapper et tuer. Mais il ne fallait pas que je m'éternise ici car le CCG ne tardera pas à débarquer et là ce sera plus compliqué.

[Dans le passé]

J'étais en duel contre une goule de rang SS de type kukaku, ses frappes était puissante et précise, je n'avais pas mon kakuja ce jour là. Je bondis en l'air pour frapper mais ce fus paré par mon adversaire qui me trancha le bide, pour me défendre je fis tomber les maisons d'à côté mais sans succès. Le duel s'éternisait et mon kagune faiblissait car j'avais beaucoup de tentacules à contrôler et mon adversaire ne me laissait aucun répit quand j'entendis les sirènes des voitures du CCG, quatres inspecteurs plutôt puissant débarquèrent, mon adversaire profita de la pagaille pour fuir et j'étais seul contre quatres inspecteurs spéciales. Je fonça sur mon premier adversaire qui para mon coup mais quatre de mes queus le transperça et il mourut sous le coup. Un inspecteur profita de ce moments et m'attaqua à la tête me laissant une grosse cicatrice encore aujourd'hui. Ce jour-là, j'ai appris que malgré ma puissance, le CCG ne me ferait aucun cadeau s'il me trouvait.


Spring 016



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyoghoul-rpg.forumactif.org
Setsuna Sondo
Admine Titanesque ♦ Goule de Rang SS
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 23/08/2016

Feuille de personnage
Classe: Pour les goules et inspecteurs.
Physique & Caractère:
Surnom & Masque:

MessageSujet: Re: Parfois le passé revient et on perd ses moyens ~ ft Komatsu.   Dim 28 Aoû - 15:49



Puisqu'on ne peut pas aller en arrière, autant aller en avant.


Prologue.




Il eut l'air d'hésiter puis s'approcha de moi.

"Ow... Tu es aveugle... C'est bien dommage pour une goule... Tu m'as l'air plutôt puissante pour une goule de rang SS aveugle. A ton avis... Quelle goût a ta chair d'aveugle ? Je pencherais pour un côté sucré mais doux ! Tu as bien évité mes coups, bravo ! C'est pas mal du tout ! Mais tu sais que face à une goule de rang SSS... Tu n'as aucune chance de gagner sans sortir ton kagune... Je m'appelle Komatsu Masahiro, retiens bien ce nom car ce sera les dernières paroles que tu entendras de ta vie !"

Une goule de rang SSS ?
Un abruti suicidaire aurait suffit, comme nom.
Je ne voulus pas me donner la peine de répondre.
Et puis, sortir mon kagune ? Il essayait de me piéger...
Car si je le sortais, je perdrais mon énergie inutilement. Et je ne voulais pas mourir tuée par un idiot, ce qui est, je pense, normal. Il était un peu plus vieux que moi, je sens ce genre de choses.
Je suis donc, moins forte mais plus vive.
Il envoie de gros coups lents, faciles à esquiver - si on sait le faire, ce qui n'est pas le cas de tout le monde.
Je comptais l'épuiser. Et après, je partirais. Je n'aurais aucune gloire à tuer un congénère, même s'il est têtu et un peu trop imbu de lui même.
"Des mots. dis-je d'une voix lassée et dramatique, comme celle que l'on emploie au théâtre. Encore et toujours des mots. Mais, si tu veux me bouffer, - d'ailleurs, tu sembles sûr de pouvoir le faire - viens donc me chercher ! Allez, on va bien s'amuser !" je lui envoyai un sourire.
Mes yeux s'assombrirent, et devinrent tout noirs, ce qui arrivait quand j'étais concentrée.
Il s'accroupit et sortit des queues - son kagune - une à une, en souriant malicieusement.
On dirait qu'il est constipé. Pensai-je, affligée.
Je ne rivalisai pas, niveau force et puissance, etc., effectivement. Mais en ce qui était de vitesse et de ruse, j'étais la meilleure de nous deux. Il avait l'air d'être du genre "Je fonce dans le tas blblblblbl" en chantant chacaron macaron.
Il se leva et avança vers moi, faisant s'écrouler tout ce qui était autour de nous.
Quel con... Si le CCG débarque, on est foutus...
Des débris d'immeuble ou autre tombaient partout.
Un de ceux-là me heurta, et je tombai sur le dos. J'étais hors-jeu. Il allait me bouffer après m'avoir tuée à petit feu. J'allais crever sous ses coups violents. Il allait satisfaire son désir presque pervers de tuer et de faire saigner. Pour remplir des bouteilles de sang qu'il mettrait au frigo'. Il me boirait tous les jours.
Adieu, Okky. Adieu, Johnny...
Il savourait sa victoire.
Attendez ? ... Victoire ? Non. Je comptais pas le laisser me tuer. Certes, j'étais blessée dans le dos et saignait un petit peu, mais il n'avait pas gagné. Il m'avait coupée, déchiré la peau, mais pas tuée. Il en fallait plus pour me voler mes rêves de vie. Car des rêves, j'en avais. Je voulais revoir Johnny. Cet acteur Hollywoodien mystérieux qui m'avait aidée ce jour là.
Celui qui avait été comme un père et qui était à présent celui qui faisait battre mon cœur si vite. Qui me faisait rougir rien qu'à sa pensée.
Par la force de l'amour que je ressentais, par la force du désespoir qui m'envahissait, par la force de la vengeance qui me tourmentait, je clamai des paroles qui allaient faire changer la donne.
Je suis bonne manipulatrice.
"Alors, t'as gagné ? Tu penses que les apparences veulent tout dire ? Que toi, avec ton air de gros dur, tu m'effraies ? Bah nan. T'es pas un dur, ni un fort. T'es un tueur. Ouais, un tueur. J'ai vu ton kakuja. T'as tué tes semblables. Et pourtant, tu sembles pas tellement t'en soucier. Tout ce qui t'importe, c'est ta petite personne minable. Tu penses pas une seule seconde à ceux que tu tues. Tu t'approches d'elle, tu arraches ses membres.
Tu sais, je te vois pas mais je lis dans ton cœur comme dans un livre ouvert.
Tout ce que tu veux, c'est détruire le monde pour qu'il t'appartienne.
Tu veux régner.
Mais que te resteras-t-il, quand tu auras tué tous les gens ?
En regardant la foule, tu ne vois pas d'individus. Mais une foule sans visage.
Quand tu regardes les constellations pendant la nuit, tu ne vois pas les formes que nous connaissons si bien, Cassiopée, Andromède, Persée, etc., tu vois juste des points lumineux.
Quand tu regardes une fleur, tu l'écrases parce que c'est juste une fleur.
Quand tu vois une mouche ou un moustique, tu le tue parce que son bruit t'énerve.
Tu as le monde à ta disposition, mais tu ne vois pas sa beauté. Mais si tu te penchais, tu le verrais. Mais tu te donneras pas cette peine. Et en plus, tu veux le détruire, parce que tu veux que tout t'appartienne.
Sale égoïste.
"

Ma voix s'éteignit, je n'avais plus la force de lutter. Je pleurai en me rendant compte que j'allais mourir de mes blessures. Un morceau en béton en dessous de moi s'enfonça plus profondément dans ma blessure ouverte.

"Bah, qu'est-ce que t'attends ? Viens me bouffer, vas-y."
murmurai-je.
Je sentais que j'allais crever.
Avant de tomber dans l'inconscience, ma dernière pensée fut destinée à Johnny. Un jour, je le retrouverai, dans l'au-delà.


GALLINEA POUR PLUPLU UNIQUEMENT (C)


HRP : je me suis permis de faire bouger un peu ton personnage pour qu'il voit le mien affalé sur les débris d'immeuble, j'espère que ce n'est pas trop grave c: !

_________________
Setsuna :






John Cusack My Love:
 


~ L'administratrice Titanesque ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haise Sasaki
Créateur Bouffeur de Manga ♦ Inspecteur en chef du CCG.
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 21/08/2016
Age : 17
Localisation : Au QG du CCG

Feuille de personnage
Classe: 1ère classe / (deuxième perso) Goule de rang SSS
Physique & Caractère:
Surnom & Masque:

MessageSujet: Re: Parfois le passé revient et on perd ses moyens ~ ft Komatsu.   Dim 28 Aoû - 19:13



Nom du Personnage.
Ft. Nom du Personnage
Parfois le passé revient et on perd tout ses moyens

citation
Nom du Personnage.
Ft. Nom du Personnage
Je voulais tellement la tué que j'étais aveuglé par la rage, aveuglé par mes sentiments. Dans ma tête cogiquais deux côté, l'un me disait de la buter l'autre me disait de la bouffer car...Ce n'est pas tout les jours qu'on peut manger de la chair de goule aveugle ! Et en plus une goule relativement connue qui avait réussi à éviter la plupart de mes coups ! C'était quand même incroyable de la part d'une goule d'éviter mes coups. Après avoir sortis mon kagune et avoir fauché tout ce qui se trouvais autour de moi faisant s'écrouler les immeubles voisin, dont les débris tombèrent sur nous à une vitesse folle ce qui provoqua une grosse avalanche de débris d'appartement qui failli me liquider. Mais je me protégea avec mon kagune et marcha entre les décombres pour voir si cette goule aveugle...Setsuna Sondo était encore en vie. Après avoir marcher un peu, je la trouva affaler sur le dos ruisselant de sang car elle avait dû être touché au dos par un décombre. Je me préparais à la buter quand elle me sortit toute un discours sur les goules et le fait que je suis méchant car je mange les autres, et que je suis un psychopathe car je prend plaisir à bouffer les autres et surtout que je détruit tout et que je ne vois pas le beauté de ce monde (la flemme de mettre tout le texte). Je baissa la tête et dit d'un ton rageur :
-"Tu te crois dans le monde des bisounoures ? Dans ce monde pourrit, les plus faibles se font chassé et buter par notre race, et c'est pareille à l'intérieur de nous, les humains nous ont pourrit, ils nous ont donné leur soif de pouvoir et de vengeance sous prétexte de vouloir nous tuer car nous les tuons ? Mais c'est pas ça le monde ma grande, les plus faibles meurent pour nourrir les plus forts, voilà ce qu'est ce monde. Les plus faibles se font bouffer et tué par les forts, pourquoi ne respecterions pas cette logique ? Car si ce n'est pas moi qui te tue, un inspecteur le fera et t'emmenera à Cochlea au pire des cas. La vie se résume à "Si t'es fort, tu vies, si t'es faible, tu crèves" et à cause de qui ont à eu cette logique ? Et bien à cause des humains, ce n'est sûrement pas moi qui l'ai inventé, cela dure depuis des siècles, si tu crois pouvoir changer cela et bien tu te trompes. Ce monde es corrompu alors le devoir des goules est de nettoyer la Terre de ces pourritures fouteurent de merde, je ne fais que respecter mon devoir de goule, et tu devrais faire de même."
J'étais hors de moi, cette petite garce croyait changer le monde à elle seul, mais cela n'est pas possible, ce monde est mort...depuis longtemps. Je sortit mes tentacules et la frappa sans relâche sur tout son corps, une marre de sang c'était formé autour d'elle. J'aurais voulu continuer plus longtemps mais les sirènes du CCG retentir près d'ici. "Merde, faut que je me barre" ! Je me préparais à partir quand je vit le corps gisant de Setsuna Sondo "Devrais-je la laisser là pour qu'elle se fasse emmener à Cochlea ?" me dis-je, "Non ! Je ne peux pas la laisser ici, je dois d'abord la torturer pour la bouffer, oui ! Je vais la torturer pour mieux la bouffer après !"me dis-je. Je lui donna un grand coup sur la tête et la pris sur moi avant de me barrer d'ici.
Hors-rps:
 


Spring 016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyoghoul-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parfois le passé revient et on perd ses moyens ~ ft Komatsu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parfois le passé revient et on perd ses moyens ~ ft Komatsu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]
» Ca s'en va et ça revient ...
» Quand un fantôme de ton passé revient frapper à ta porte (William&Elena)
» Le passé nous revient toujours quand on dors... [pv Seth Cooper]
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul : Un univers mortel :: Quartier Sud :: Arrondissement 01-
Sauter vers: